Un post sur Facebook qui a choqué la Russie

Arkady Babchenko, ancien soldat, romancier (auteur de « Couleur de la guerre ») et journaliste est venu deux fois à Lyon et nous l’avons rencontré à cette occasion. Nous sommes donc d’autant plus sensibles au sort qu’il subit et qu’il nous relate aujourd’hui sur son blog :

Certains ont réclamé que je sois déchu de ma citoyenneté d’autres ont fabriqué des jeux sur la toile où l’on peut me battre à mort. En Russie les dissidents comme moi sont harcelés en toute impunité.

Vous voulez savoir ce que c’est que d’être harcelé dans la Russie de Poutine? Je vais vous raconter ma propre expérience. J’ai déjà été harcelé mais cette fois la campagne contre moi est particulièrement dure.

Il y a deux semaines un TU-154 russe transportant vers la Syrie l’Ensemble Alexandrov, mondialement connu, s’est écrasé dans la Mer Noire. Ils allaient chanter pour les pilotes de l’air russes engagés dans la campagne d’Alep. J’ai écrit un post à ce propos sur Facebook. Il était neutre. Je n’appelais à rien et n’insultais personne. Je rappelais simplement à mes lecteurs que l’armée russe bombardait Alep sans porter attention aux civils, sans reconnaître que des dizaines d’enfants mourraient sous les bombes sans réaliser que les photographies de ces enfants morts faisaient le tour du monde et que la Russie est un agresseur.

En 2014 la Russie a annexé la Crimée et occupé une partie de l’Ukraine commençant une guerre qui a amené la mort d’au moins 10 000 personnes. Avant cela la Russie a occupé une partie de la Géorgie là aussi en bombardant des villes. Quant à moi après toutes ces guerres et ces morts je n’ai ressenti qu’une chose lorsque j’ai appris que des membres de l’armée russe étaient morts: de l’indifférence.  Mais pour quelqu’un ce post de Facebook n’est pas apparu assez patriotique. C’est là que tout a commencé.

Le premier qui s’est lâché fut Vitaly Milonov, un député de la Douma, célèbre pour son homophobie et son obscurantisme. Il a été à l’origine des lois qui ont limité les droits des minorités sexuelles et a participé en personne aux attaques contre les représentants de la communauté LGBT de Russie. Milonov a réclamé aux pouvoirs publics que je sois privé de ma citoyenneté russe ainsi que Bozhena Rynska, une autre journaliste qui a écrit un post insuffisamment patriotique sur Facebook, que nous soyons expulsés du pays tous les deux et que l’on confisque nos biens. Puis le sénateur Frants Klintsevich a renchéri, appelant à ce qu’on nous traite comme la loi le permet tout en nous assurant que les choses n’en resteraient pas là. Et la campagne a fait boule de neige.

Tous les élément de la machine de propagande sont entrés en action. La Première Chaine, la plus puissante chaine d’état de la Russie a appelé ses spectateurs à créer une pétition pour soutenir le retrait de notre citoyenneté et notre expulsion. 130 000 personnes l’ont signé en 24 heures. Puis la chaine caniveau LifeNews a choisi de commettre un acte délictueux et, avec l’aide d’huissiers de justice, a fabriqué une fausse amende administrative, semble-t-il pour non payement d’un ticket de bus. (Je suis un vétéran et bénéficie de ce fait de la gratuité des transports publics). Les amendes sont une pratique habituelle en Russie et sont émises pour empêcher quelqu’un de quitter le pays à cause de ses dettes.

Le bureau du Procureur Général s’occupe maintenant du post de Bozhena Rynska. L’expérience prouve que le résultat de cette inspection se terminera en affaire criminelle avec, à la clé, jusqu’à cinq ans de prison. Il faut remarquer que le Bureau du Procureur n’enquête pas sur le crash de l’avion le jour de Noël mais sur le post de Facebook. Pendant ce temps des voyous pro-gouvernementaux stationnent devant la maison de Bozhena et de temps en temps ils essaient d’entrer par effraction dans l’appartement.

Couvrir d’encre ou d’excréments est une autre pratique habituelle en Russie. Yuliya Latynina, une journaliste, a été récemment couverte d’excréments à cause de son travail. Et mes amis activistes comme Mark Galperin, ont été aspergés d’encre plusieurs fois pour avoir défilé dans la rue avec des pancartes contre la guerre. Les patriotes l’ont attaqué parce qu’il protestait contre la guerre. Qu’est-ce sinon un roman d’ Erich Maria Remarque?

Le harcèlement est un instrument très efficace. Il vous épuise. Après quelques jours il peut mener à l’épuisement nerveux.

On a diffusé mon adresse sur internet en même temps qu’une invitation à « visiter ». Je reçois des menaces ainsi que ma famille par milliers dans ma boite mail, sur Facebook et par téléphone. Les attaques et les passages à tabac contre les dissidents en Russie existent depuis longtemps, à présent il doit y avoir des centaines d’incidents de ce type. D’habitude ils utilisent des battes de baseball, des pieds de biche ou des bouteilles. Le dernier incident de cette sorte a eu lieu il y a peu de temps. En septembre mon ami Gregory Pasko, journaliste, a été attaqué par des inconnus à Barnaul. Cela vient s’ajouter aux quatre ans que Pasko, ancien officier de la marine de guerre, a purgé sous de fausses accusations d’espionnage à la fin des années 90.

La chaine pro-gouvernementale ultra nationaliste Tsargrad a récemment confectionné une liste du « Top100 » des russophobes : je suis le numéro 10 et pourtant j’ai combattu deux fois pour ce pays.

L’article lui-même était écrit avec un style tel qu’il mérite d’être cité:

« Combien de temps devrons nous supporter ceux qui se réjouissent sur les médias sociaux de la tragédie qui est  arrivée en Russie? Ils se réjouissent délibérément ouvertement et en insultant. Aujourd’hui, comme chaque jour, vous voulez amener ces dépravés à répondre de leurs grossièretés et à les leur faire payer. Et d’abord leur retirer la citoyenneté à ces Russes qui jubilent ouvertement [de cette tragédie]. Aujourd’hui la guerre n’est pas seulement en Syrie là où notre avion militaire  transportait des civils. La guerre aujourd’hui est en Russie, une guerre de l’information, certes, mais c’est encore une guerre. Et nous devons nous défendre selon les lois du temps de guerre. Ne devrait-il pas y avoir une loi sur « l’interdiction de se réjouir d’évènements qui sont tragiques pour la Russie? »

Voila l’auteur suggère que la Russie crée une loi contre la jubilation. En outre plusieurs législateurs ont approuvé cette initiative! J’imagine que cette loi passera et qu’ensuite on puisse emprisonner pour des raisons légales des gens qui ne sont pas suffisamment affligés.

Au total, l’article n’est pas très différent des journaux des années trente quand les journalistes appelaient les « ennemis du peuple » à être « abattus comme des chiens enragés ». A ce propos il y a aussi cet article (publié le 25 décembre 2016) qui réclame le retour de la peine de mort. Il semble que nos collègues de l’époque stalinienne ne sont pas si loin.

Le journal a aussi conduit une enquête auprès des lecteurs : « Que pensez-vous des Russes qui se réjouissent d’une catastrophe? ». La première réponse fut « Ces personnes inhumaines, des gens comme eux devraient se voir retirer leur citoyenneté ». 40% de ceux qui ont voté pensent que nous, les gens qui pensent différemment, sont « inhumains ». Le deuxième journal de Russie, par son tirage, également progouvernemental, écrit dans un style semblable : « morveux », « crétins », « cinq années dans une prison de femme ». La représentante officielle du ministre des affaires étrangères russe Maria Zakharova use des mêmes termes.

Pour couronner le tout, Dmitry Peskov, le porte-parole du président russe, pense que nos actes sont « d’horribles marques de folie ». Je ne plaisante pas. Les porte-parole du ministère des affaires étrangères et du président me traitent, ainsi que ceux qui me ressemblent , de « saleté », « d’ordure » et de « dingue ».

J’ai seulement donné les exemples les plus frappants de ce comportement. Tous les chaines de TV d’état sont impliquées, il y en a des douzaines. Ce flot incroyable de déshumanisation est impossible à arrêter. La propagande et la guerre contre les ennemis est une priorité nationale dans la Russie de Poutine et utilisent des monceaux d’argent.

Le harcèlement est un instrument très efficace, il vous épuise et après plusieurs jours il peut conduire à l’épuisement nerveux. Ils savent comment faire au KGB. Ils étaient à bonne école dans le passé.

Ne devez-vous pas vous attendre à être arrêter? Dieu me garde de le découvrir. Attendre d’être arrêté, ou fouillé, ou quand ils cachent sur vous des drogues ou vous accusent de pédophilie (par exemple Yury Dmitriev en Karélie, ou Vladimir Bukovsky au Royaume Uni), être battu à l’entrée de votre logement, dans la rue, abattu d’une balle dans le dos.

C’est dur. Vraiment c’est dur. Mais c’est terrifiant aussi parce que ça arrive dans notre pays.

Lorsque j’étudiais l’histoire à l’école, je ne pouvais jamais comprendre comment l’Allemagne un grand pays avait pu perdre la tête. Comment un grand pays pouvait persécuter le Juifs, organiser les pogromes, chasser les gens hors de leurs maisons, les tuer de toutes les manières possibles et finalement aller jusqu’à les brûler vivants dans les camps de la mort.

Je ne pouvais pas comprendre comment l’Union Soviétique, un grands pays, pouvait être devenue folle. Comment un pays pouvait écrire des millions de dénonciations, détruire des peuples en fonction des classes sociales, déclarer ennemis des peuples entiers et les déporter. J’étais sûr que cette époque ne reviendrait jamais. Jamais plus.

A présent je peux observer ce processus d’un pays perdant la tête pour de vrai : je suis la cible. Il n’y a pas de camps de concentration mais tout le reste est déjà en place dans la Russie de Poutine.

Arkady Babchenko 12 janvier 2017

Tags:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :